04/11/2005

Samoussas, cari, rhum... etcaetera...

Ce ne sont pas les spécialités culinaires qui manquent dans ce petit coin de France du bout du monde... Le jour de mon arrivée, Tatiana m'a proposé de goûter des "bouchons", sortes de raviolis d'origine chinoise, cuits à la vapeur, qui se mangent en apéritif ou encore dans un sandwich et le plus souvent saupoudrés de piment. Les samoussas, importés dans le pays par les Indo-Musulmans, arborent une forme triangulaire. Il s'agit de beignets farcis de viande, de poisson ou de fromage. A base de pois, curcuma, cumin, oignons et notamment gingembre, les bonbons piments sont un autre "grand classique". A goûter au moins une fois...
Dans les plats consistants, le cari fait figure de Roi. On le prépare avec de la viande en morceaux ou du poisson voire des crustacés. Ail, oignons et tomates, girofle... on ne lésine pas sur les épices... Après tout, nous ne sommes pas à l'île "Bourbon" pour rien... Le Rougail saucisses préparé lui aussi avec tomates et oignons est également un incontournable. Lorsque les Réunionnais reçoivent un "Z'Oreille" - traduisez un Français de Métropole, autrement dit quelqu'un qui n'est pas Créole - ils veillent quand même à ne pas trop forcer la dose en matière de piments... Et déjà comme çà, croyez-moi, ce n'est pas mal !
Après un bon repas, pour aider à faire descendre le tout, rien ne vaut une bonne gorgée de rhum "arrangé", comme on dit ici... c'est-à-dire tout sauf... nature. Sur les marchés, des sachets tout préparés sont vendus aux touristes qui n'ont plus qu'à verser le contenu dans une bouteille d'alcool ad-hoc. Mais il y a mille et une manières d'accomoder cette boisson qui contrairement au rhum antillais, n'est pas fabriqué à base de jus de canne fermenté (le rhum réunionnais provient en effet de la distillation de la mélasse, ce qui lui confère un goût unique). Tous les fruits ou presque se prêtent volontiers au jeu...
Lors d'un repas chez les parents de mon amie, sa maman m'a remis une bouteille du précieux nectar, préparé selon sa recette personnelle. Elle y avait ajouté de la vanille et des grains de bibasse, un fruit jaune-orangé aussi appelé Néflier du Japon. A consommer avec modération... et pas avant quelques mois. Il faut laisser le temps au temps... Je vous donnerai donc mes impressions quand le contenu aura pris un peu de... bouteille...



20:59 Écrit par Caro | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

c'est à quelle heure l'apéro ? ;o)

Écrit par : Patricia | 15/11/2005

C'est toujours l'heure de l'apéro... ... Hi, hi... Surtout pour un bon petit verre de rhum... Comment résister ?

Écrit par : Caro | 15/11/2005

Soif Soif

Écrit par : Brice | 20/11/2005

Les commentaires sont fermés.