07/11/2005

Parfum vanille

Difficile d'évoquer La Réunion sans parler de la vanille Bourbon qui en est originaire et qui est considérée comme l'une des meilleures au monde ! A 500 euros le kilo, on peut presque parler d'or marron...
Le délicat parfum de cette exquise orchidée se retrouve, malgré son prix, sur les étals de tous les marchés de l'île sous diverses formes : gousses (vendues 1 euro/pièce ou par paquets de trois ou cinq le plus souvent) ou poudre. Elle est aussi présente dans certains plats locaux (comme le Canard à la Vanille), le rhum arrangé, les desserts ou, plus insolite... le café ! Cinq euros le paquet de 250 grammes...
Si la vanille se vend aussi cher, ce n'est pas par hasard. Chaque fleur doit être fécondée... une à une. Imaginez le travail ! Et ce n'est pas tout. Il faut ensuite attendre huit à neuf mois pour que se développent les gousses. Une longue transformation s'ensuit. Une fois récoltée, la vanille - qui ne dégage alors aucun parfum - doit être plongée dans une eau à 65°C. Les gousses sont alors égouttées et mises à étuver durant quatre mois dans des caissons de bois capitonnés. C'est là qu'elles perdent une partie de leur poids et gagnent leur couleur marron foncé. L'étape suivante, c'est l'exposition au soleil durant une semaine. La précieuse récolte retourne ensuite au fond de malles tapissées de papier sulfurisé pendant huit mois ! 
Au final, il faut un kilo de vanille verte pour faire 250gr de vanille sèche ou noire et 19 mois s'écoulent entre la fécondation et la vente.  
Sur la côte est de La Réunion, il est possible de visiter la Coopérative de la Vanille à Bras-Panon et la Maison de la Vanille à Saint-André.

16:15 Écrit par Caro | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.