26/04/2008

BANGKOK... FASCINANTE !

bangkok3Bangkok, la clinquante. Bangkok, l’étonnante… Mais Bangkok rime aussi avec toc ! Ici, on trouve des copies de tout, absolument tout : sacs, montres, lunettes, cd… Le quartier de Patpong, accessoirement l’un des plus chauds de la capitale, est aussi l’endroit où, chaque soir, il est possible de faire le plein de souvenirs en tous genres à moindre coût. Du moins pour qui sait marchander ! Et, dans la foulée, il serait dommage de ne pas goûter aux préparations culinaires locales. Brochettes de calamars, soupe de nouilles, canard laqué… ou pour les plus courageux sauterelles et cafards grillés souvent servis « sap-sap » (délicieux) mais aussi « pet-pet » (très épicé), ce à quoi nos palais ne sont pas toujours très habitués !

J’adore flâner dans l’ambiance colorée et parfumée du « night market ». Ce n’est que très tard que je décide de rejoindre mon hôtel en « tuk-tuk », l’un de ces tricycles affichant la mention « taxi » mais tellement plus folkloriques que les voitures traditionnelles. Ces carrioles sont, ceci dit, nettement moins rapides aussi, et il leur est donc interdit de circuler sur certaines routes. Ce dont mon chauffeur n’a pas l’air de se préoccuper outre mesure. Grosse frayeur ! Malgré mes remontrances, le bougre ignore les panneaux d’interdiction et je m’imagine déjà m’offrant une visite forcée de l’un des nombreux hôpitaux de la ville… Dois-je vous dire que la perspective ne m’enchante guère… Mais, ouf… le distrait retrouve vite son bon sens et… le droit chemin ! J’arrive donc saine et sauve à l’hôtel. Je suis tellement heureuse d’être toujours en un seul morceau que j’offre à mon « taximan » pourtant maladroit un pourboire qui doit être princier, vu le large sourire qu’il m’accorde en guise d’ « au revoir ».

Il est temps d’aller me coucher ! L’heure tourne… On est déjà demain (comprenez après minuit…) et demain, euh, dans quelques heures, je me suis promis de visiter le marché flottant de Damnoen Saduak. La nuit sera courte !
A peine ai-je eu l’impression de fermer les yeux quelques minutes que, déjà, le réveil sonne. Un détour par la salle de bains et un solide petit-déjeuner – agrémenté de riz - plus tard, je me sens d’attaque pour parcourir les 109 kilomètres qui me séparent de ce lieu hautement pittoresque si chaudement recommandé par mon guide.

Je ne tarde pas à comprendre pourquoi Bangkok est souvent surnommée la Venise de l’Extrême-Orient. C’est un véritable labyrinthe de khlongs étroits – de canaux, si vous préférez – qui s’offre ici au visiteur. Ceux-ci sont, dès potron-minet, complètement engorgés par une multitude de petites embarcations surchargées de primeurs, poissons séchés, épices ou artisanat. Certaines pirogues, garnies de grosses marmites, affichent carrément des allures de cuisines flottantes. Des barques « restaurant » servent au quidam de la soupe bien chaude ou bien des nouilles. On se salue, on marchande, on échange… Quel univers particulier ! Debout sur la berge, je regarde tout ce petit monde s’agiter… Vêtues pour la plupart de blouses bleues, chapeau de bambou vissé sur la tête, les paysannes vendent au plus offrant le produit de leur récolte ou le fruit de leur travail manuel. Un éventail de couleurs, d’odeurs et de saveurs comme seul l’Orient sait en offrir au voyageur…

23:30 Écrit par Caro dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : asie, thailande, bangkok |  Facebook |

Commentaires

Suggestion d'un lien Bonjour, je voulais simplement vous suggerer un lien plutot sympa pour comparer les prix des vols : http://www.i-avion.com

Écrit par : Olbia | 12/07/2009

Les commentaires sont fermés.